Résultats des ventes aux enchères d'Objets d'art par Gazette-art.com Gazette-art.com, ventes aux enchères Gazette-art.com, auction results
-Votre email -Mot de passe Besoin d'aide ?
Newsletter
Les résultats de ventes aux enchères de Sculptures en bronzes triés par prix croissant.

<p>Alicia PENALBA (Alicia Rosario Perez Penalba, dit) <br /> 
(San Pedro Argentine 1913/1918 - Saint-Geours-de-Maremne (Dax) 1982)  <br /> <br /> Grande annonciatrice <br /> Sculpture en bronze patiné et socle en pierre <br /> Signée : " PENALBA " <br /> Date de création : vers 1960 <br /> Fonte Valsuani, n° 4/6 <br /> H 97 x L 46 x P 38,5 cm  </p>
<br>Alicia PENALBA (Alicia Rosario Perez Penalba, dit) <br>
(San Pedro Argentine 1913/1918 - Saint-Geours-de-Maremne (Dax) 1982)  <br><br>
Ombre habitée, 1957 <br>

Bronze à patine brune avec un socle en marbre et pierre <br>
Signé et numéroté 3/6 <br>
Susse Fondeur <br>
Hauteur : 143 cm
<br>Sylvie FLEURY <br>(Née en 1961 à Genève)<br><br>

Eagle good year, 1999 <br>

Bronze chromé <br>
Signé <br>
Tirage à 8 exemplaires <br>
21,9 x 58,4 x 58,4 cm (81/2 x 23 x 23 in.)<br><br>

Provenance : <br>
- Art & Public, Genève <br>
- Collection particulière, Monaco
<br>Émile GILIOLI <br>
(Paris 1911 - Paris 1977)<br><br>

L  ANGE, 1947  <br>

Bronze à patine brune  <br>
165 x 135 x 92 cm <br>
(65 1/2 x 43 1/4 in.) <br><br>

Bibliographie : <br>
«Emile Gilioli» rétrospective au 6 juin du 11 octobre 1992 à L\ Isle sur la Sorgue reproduit au catalogue p.32. <br><br>

«C\ est la densité inventive des formes qui me tient cloué là pendant des heures…
Ce silence qui est autour de cette masse dissymétrique, cette forme en marche dans tous les sens… ».  <br><br>

Emile Gilioli est un des chefs de file de l\ abstraction lyrique dans la sculpture des années cinquante, dont l\ œuvre se caractérise par le dépouillement et l\ élancement. S\ exprimant dans des matériaux classiques : le marbre, l\ onyx, le bronze doré, cet artiste oscille entre la tradition des tailleurs de pierre et la fantaisie du traitement de ses sujets. Ses œuvres se décomposent en formes géométriques où la courbe et l\ angle s\ épousent, sensuels. Elles se parent alors de couleurs vives où le noir vient parfois faire contrepoint.
Travaillant avec soin les reflets d\ une matière brute, il polit au soleil les flanc de son œuvre…en genèse. « Ce n\ est pas le modèle qui compte, mais la lumière » lui dira son professeur 
de l\ Ecole des Beaux Arts ; conseil dont il fera le secret de son œuvre. 
Peut-être est-ce pour cela que ses œuvres sont faites pour être exposées en plein air. « Je dirai que la belle sculpture pour moi, c\ est le ciel, je ne le dirai jamais assez . En définitive mon plus grand désir, ce serait d\ arriver un jour à faire une sculpture en plein ciel, qui respire avec lui l\ unité. 
Je le sais bien que sur le plan de l\ amour cela n\ est possible que si le ciel est dans moi. » <br><br>

L\ horizon gardera toujours une importance prédominante pour Gilioli, de même que le soleil qu\ il décline sous différentes formes : tête, sphère, boule, sein qui viennent chaque fois 
affronter le triangle ou le trapèze. L\ astre solaire roule sur les arêtes et casse ainsi la surface stricte de ses œuvres, les axant d\ un nouvel équilibre. Symbole de liberté et d\ infini, 
la rotondité émerge de façon prégnante dans «La Poupée», dont le volume massif est hérissé d\ excroissances sphériques. Empreinte de poésie et de finesse, son œuvre révèle également des sculptures au lyrisme vertical saisissant (L\ Homme-Oiseau ; Esprit, Eau et Sang…).
La plupart de ses œuvres partent d\ une abstraction du corps humain qu\ il dépouille peu à peu, pour aller vers une épuration formelle encore plus prononcée. L\ ouvrier est alors au service 
de l\ artiste, ce qui fait toute la singularité de son œuvre puisqu\ à la force il allie le raffinement. Avec une méticulosité propre aux grands sculpteurs, Gilioli dans toute la richesse que possède la simplicité, relie le graphisme au volume. Légitimant ainsi la liberté du geste (de la main et de l\ esprit), il amarre ses œuvres qui incarnent toutes un appel et un bloc, le commencement et l\ aboutissement.Comme un homme amoureux, Gilioli guette et pressent l\ éclosion 
de ses œuvres qui ancrent un lien chaque fois un peu plus fort entre la matière et la pensée, la terre et le ciel vers lequel s\ étirent toutes ses créations. 
La sculpture n\ est pas seulement une profession mais une confession disait-il…
Chez lui, chacune de ses œuvres sont un acte de foi.
<br>Antoniucci VOLTI <br>(Albano 1er Janvier 1915 - Paris 14 décembre 1989) <br><br>DIANA<br>Épreuve en bronze patiné<br>Signé, Susse frères fondeur, n°2/8 Paris<br>34,5 cm<br>TP
<BR>Demeter (Demetre)  H. CHIPARUS <BR>(Dorohoi - Roumanie 16 Septembre 1886 - Paris 22 Janvier 1947) <BR><BR>Ayouta, grand modèle <BR>Sculpture chryséléphantine. <BR>Bronze à patine dorée et verde antico. <BR>Mains et visage en ivoire très finement sculpté. <BR>Socle d’origine en onyx. <BR>Épreuve d’édition ancienne, vers 1925. <BR>Légers fendillements sur le visage et altérations aux patines.<BR>Signée D. CHIPARUS à la pointe sur la terrasse. <BR>Hauteur totale : 46,5 cm <BR>Hauteur sujet seul : 35,5 cm<BR><BR>Provenance :<BR> - Succession C., Bois-Colombes, France.<BR><BR>Bibliographie :<BR>« Chiparus, Master of Art Deco » Alberto Shayo. Abbeville Press, New York, 1993. Modèle identique reproduit page 119.<BR>« Art Déco and other Figures » Bryan Catley. Éditions Antique Collectors’ Club, England, 1978. Modèle identique reproduit page 96.
<p>TRAVAIL SINO-TIBÉTAIN - XVIIIe siècle <br /> <br /> Tête de bouddha en bronze doré <br /> la coiffe bouclée surmontée de l'ushnisha. <br /> H 34 cm  <br />
<p>Joseph Csaky <br /> (Szeged-Hongrie 1888 - Paris 1971) <br /> <br /> Tête à la mèche, vers 1920 <br /> Sculpture en bronze à patine noire <br /> Signée CSAKY et marquée du cartouche d'édition AC (atelier Csaky) <br /> Fonte posthume Ciselure d'Art d'Ile-de-France n° 4/8 <br /> H 33 x L 13 x P 11 cm <br /> <br /> Bibliographie : <br /> F. Marcilhac, Joseph Csaky, du cubisme à la figuration réaliste. Catalogue raisonné des sculptures, Paris, Ed. de l'Amateur, 2007, p. 322, n° c.1920-FM.37 (exemplaire en pierre).  </p>
<br><b>ARMAN </b> (Armand Pierre FERNANDEZ, dit) <br>(Nice 1928 - New York 2005) <br><br> The Day After : Horizontal catastroph, 1984 <br /> Bronze à patine noire <br /> Signé Arman, fonte Bocquel HC 1/2 <br /> H 101 x L 140 x P 66 cm <br /> <br>Exposition : <br>Arman, Paris, Centre Pompidou, 22 sept. 2010-10 janv. 2011 <br>(un autre exemplaire) <br /> En transposant un salon de style Louis XV calciné dans le bronze, Arman offre une dialectique sur les apparences et sur le périssable. Sa constante fascination pour le désastre l'amène à créer, dans un geste cathartique, les reliefs de notre société. Arman nous projette ainsi dans une archéologie future.  </p>
<br><b>ARMAN </b> (Armand Pierre FERNANDEZ, dit) <br>(Nice 1928 - New York 2005) <br><br> The Day After : Open Space, 1984 <br /> Bronze à patine noire <br /> Signé Arman, fonte Bocquel n° 3/8 <br /> H 182 x L 90 x P 46 cm <br /> <br>Exposition : <br>Arman, Paris, Centre Pompidou, 22 sept. 2010-10 janv. 2011 <br>(un autre exemplaire)  </p>
<br>Demeter H. CHIPARUS <br>(Dorohoi - Roumanie 16 Septembre 1886 - Paris 22 Janvier 1947)<br><br>
Dourga <br>
Sculpture chryselephantine en bronze à patine argent et doré. <br>
Tête, mains, partie du torse et des jambes en ivoire. <br>Socle en onyx.<br>
Signé D.H. Chiparus sur le socle et ETLING PARIS <br>
H : 62 cm <br><br>
Bibliographie: <br> Modèle reproduit dans Chiparus, Master of Art Deco de Albert SHAYO, Abbeville Press Publishers, Second Edition n° 93 page 162 <br>
<br><b>ARMAN </b> (Armand Pierre FERNANDEZ, dit) <br>(Nice 1928 - New York 2005) <br><br>

Tranches de Lagoya, 1986 <br>

Bronze à patine dorée et guitare en bois découpée, <br>sculpture signée et numérotée 7/8, <br>d\ une édition totale à 8 exemplaires + 2 EA. <br>
98 x 104 x 46 cm <br><br>

Provenance : <br> -
Collection particulière, Paris <br> <br>
Cette œuvre est répertoriée sous le n° 3403 dans les archives de Madame Denyse Durand-Ruel <br><br>
Cette œuvre est répertoriée sous le n° APA # 8310.86.005 dans les archives Arman à New York <br><br>
In collaboration with Corice Canton Arman, executrix, Armand P. Arman Succession, Certificat N.407889 <br><br>

Lots 161A 0 161K : vente sur saisie à la requête du Trésor Public.
Règlement au comptant.
Frais légaux en sus des enchères : 14,36 %
<br>Demetre Haralamb CHIPARUS <br>(Dorohoi - Roumanie 16 Septembre 1886 - Paris 22 Janvier 1947)<br><br>
Les deux amis (Friends Forever), petit modèle <br>
Sculpture chryséléphantine en bronze <br>à deux patines argenté et doré, <br>à tête et mains en ivoire. <br>Fonte d\ édition ancienne.<br>
Terrasse en marbre rouge veiné blanc.<br>
Signé Chiparus sur la terrasse<br>
H : 29 cm, Terrasse : 29,5 x 6,5 cm <br><br>

Bibliographie : <br>\"Art Deco and other figures\" de Bryan CATLEY, Chancery House Publishing Co Ltd, modèle reproduit page 73.
\"Chiparus, Master of Art Deco\", de Alberto SHAYO, Abbeville Press, modèle reproduit page 81, N°13.<br><br>
<br>ARMAND PETERSEN <br>(Bâle-Suisse 1891 - 1969) <br><br>La loutre. <br>Sujet en bronze à patine noire. <br>Signé et marqué Cire perdue Valsuani. <br>H. : 40 cm.
<br> Statuette de bouddha, <br> assis en dhyanasana sur le lotus en bronze doré. <br>Chine, époque Ming. <br>Inscription postérieure.<br> Hauteur: 29 cm <br>T.P.
<br>François POMPON <br>
(Saulieu 9 mai 1855 - Paris 6 mai 1933)                      <p>«Canard» <br>Sculpture en bronze patiné noir. <br>Fonte d'édition de Valsuani. <br>Signé Pompon, cachet de Valsuani. <br>H: 19 cm <br><br>Un certificat de Madame Anne Demeurisse <br>sera remis à l'acquéreur.</p>
<br>François POMPON <br>(Saulieu 9 mai 1855 - Paris 6 mai 1933)<br><br>Perdreau rouge <br>Bronze à patine noire, <br>signé sur la terrasse <br>et numéroté 2/12, <br>cachet du fondeur VALSUANI <br>27 x 23 x 10 cm <br><br>Provenance: <br> - Collection particulière, Paris
<br>Jacques LIPCHITZ <br>(American (born Lithuania), Druskininkai 1891 - Capri 1973)<br><br>Le Guitariste, 1925<br>Épreuve en bronze à patine foncée,<br> signée en haut à droite «J. LIPCHITZ».<br>Cachet de fondeur: «Cire perdue de C. Valsuani» en bas à droite.<br>Haut.: 27 cm - Larg.: 19 cm - Prof.: 5,5 cm<br><br>Oeuvre en rapport: <br>Alan G. Wilkinson, The Sculpture of Jacques Lipchitz - The ParisYears 1910-1940, volume 1, Thames and Hudson, New-York, 1996, n°181 p. 71 <br><br>
<br>François POMPON<br> (Saulieu 9 mai 1855 - Paris 6 mai 1933)<br><br>Panthère marchant<br>Bronze à patine noire.<br> Fonte posthume de Valsuani.<br>Signé "Pompon" sur la patte arrière droite <br>et cachet "Cire Perdue Valsuani" sur la patte arrière gauche.<br>22,5 x 58,5 x 8 cm<br>(Petits manque de patine sur le bout de la queue)<br><br>Provenance :<br> - Collection particulière, Paris<br><br>Un certificat de Madame Anne Demeurisse <br>sera remis à l'acquéreur.<br><br>Waking panther<br>Bronze with black patina. <br>Signed and marked.<br>Comes with a certificate.<br><br>
 <br>Joan GARDY-ARTIGAS (Né en 1938) <br><br>Formes<br>Épreuve en bronze patiné <br>Signée et numérotée à la base « GARDY-ARTIGAS 3/8 »<br>Porte la marque du fondeur « Susse Fondeur Paris »<br>Hauteur : 30,5 cm (12 in.)<br><br>Joan GARDY-ARTIGAS : <br>La pureté des volumes Joan Gardy-Artigas naît à Boulogne, en 1938.<br>Son père, Josep Llorens Artigas, céramiste espagnol renommé, est un ami de Miró et de Picasso ; le jeune Joan baigne donc dans le sérail artistique depuis sa plus tendre enfance. Cette immersion artistique le fera tout naturellement se présenter à l École du Louvre et aux Beaux-Arts qu il intègre successivement.<br>Il ouvre alors son propre atelier de céramique, période durant laquelle il collabore avec Georges Braque, mais aussi avec Marc Chagall.<br>Gardy-Artigas suit donc les traces de son père à travers la céramique tout en se démarquant et en créant son propre style où règnent couleurs chatoyantes, formes libres et mouvement.<br>Joan Miró l appelle alors pour venir travailler avec lui en Espagne.<br>S en suit une collaboration qui durera 20 ans et dont découle l élaboration de sculptures monumentales, de fontaines ou encore de céramiques décorant les murs.<br>Mais Gardy-Artigas travaille aussi personnellement la sculpture, la lithographie et la gravure où éclate très nettement son goût prononcé pour les lignes pures et les formes simples. On retrouve dans notre bronze Formes ces qualités : une grande volupté, une douceur prononcée, des volumes simplifiés et généreux, une grande force qui s impose tout naturellement.
<br>Lucio FONTANA <br>(Rosario - Argentine 1899 - Comabbio - Italie 1968) <br><br>Concetto Spaziale, 1967<br>Bronze poli, sculpture signée et numérotée 230/500<br>Haut. : 26,9 cm<br><br>Provenance :<br> - Galerie Bonnier, Genève<br> - Collection particulière, Paris<br><br>Bibliographie :<br>Cinzia Mascheroni, Lucio Fontana, Beyond Space, Milan, 2008, autre exemplaire reproduit page 63
<br><b>ARMAN </b> (Armand Pierre FERNANDEZ, dit) <br>(Nice 1928 - New York 2005) <br><br>SANS TITRE (VARIATION OF DIEUX AUX SAXOS), 1989<br>Bronze à patine verte et dorée<br>Signé et numéroté 1/1 sur la base Bocquel fondeur<br>Hauteur : 124 cm<br><br>Cette oeuvre est répertoriée <br>dans les archives du Studio Arman, New York, <br>sous le numéro : APA#8309-89-010<br><br>
<br><b>CÉSAR </b>  (César BALDACCINI, dit) <br>(Marseille 1921 - Paris 1998)<br><br>

Poule sur une patte  <br>

Bronze soudé à patine dorée  <br>
Signé et annotée EA à la base  <br>
Valsuani fondeur  <br>
29,5 x 32 x 17 cm<br><br>
<p>Joseph Csaky  <br />(Szeged-Hongrie 1888 - Paris 1971)  <br /><br /> Tête ou Figure perlée, 1923 <br /> Sculpture en bronze à patine noire <br /> Signée CSAKY et marquée du cartouche d'édition AC (atelier Csaky) <br /> Fonte posthume Landowski, n° EA 1/4 <br /> H 32 x L x 14 x P 15 cm <br /> <br />Bibliographie : <br />F. Marcilhac, Joseph Csaky, du cubisme à la figuration réaliste. Catalogue raisonné des sculptures, Paris, Ed. de l'Amateur, 2007, p. 330, n° 1923-FM.67/c  </p>
<p>Joseph Csaky <br /> (Szeged-Hongrie 1888 - Paris 1971)  <br /><br /> Femme ou Figure de femme, 1921 <br /> Sculpture en bronze à patine noire <br /> Signée CSAKY et marquée du cartouche d'édition AC (atelier Csaky) <br /> Fonte posthume Blanchet-Landowski de 2007, n°6/8 <br /> H 78 x L 12 x P 14 cm <br /> <br />Bibliographie : <br />F. Marcilhac, Joseph Csaky, du cubisme à la figuration réaliste. Catalogue raisonné des sculptures, Paris, Ed. de l'Amateur, 2007, p. 327, n° 1921-FM.52/c.  </p>